Demande de devis

On vous rappelle!

Suivez nous:

Image Alt

Culture

Quelles sont les origines du Carnaval ? Les origines du Carnaval remonteraient à l’Antiquité où diverses fêtes laissaient place à des repas conviviaux et des jeux de rôle. Au Moyen-Âge, le Carnaval devient une fête emblématique de la religion chrétienne qui vient précéder le carême ; une période de privation qui s’étend jusqu’à Pâques. Les croyants profitaient alors des jours précédant le Carême pour se divertir et consommer des aliments gras avant une longue période d’abstinence. Il faut attendre le 19ème siècle avant l’introduction des masques et des déguisements, souvent ridicules, durant

Déesse de la mer, de la famille et de la fertilité selon la religion candomblé – la religion la plus représentée à Salvador qui mélange les croyances chrétiennes aux rites traditionnels africains – Yemanja (ou iemanja), est célébrée par les habitants de Salvador tous les 2 février !     Une fête à l’image du multiculturalisme brésilien   Avec près de 9 millions de km2, le Brésil est l’un des pays les plus vastes du monde. Voyager au Brésil, c’est comme voyager dans différents pays à la fois. Le Brésil c’est aussi une histoire riche

Le saviez-vous ?   À l’origine, la feijoada était un plat d’esclaves qui cuisinaient les morceaux de porc les moins nobles avec des haricots noirs, « feijos», en portugais. Ce plat consistant, proche du cassoulet toulousain, est aujourd’hui parti intégrante de la gastronomie brésilienne. Réinventeée par les plus grands chefs brésiliens ou plus traditionnelle, proposée dans de petits restaurants typiques dans tout le pays ; déguster la feijoada reste un incontournable lors de votre séjour au Brésil ! Mention particulière pour la feijoada servie au restaurant « Bar do Mineiro »,

Situé à une heure et demie de bus de Buenos Aires, San Antonio de Areco est un petit village où la tranquillité est reine. Nous sommes bien loin de la frénésie de Buenos Aires, où le nombre de chevaux est plus important que le nombre de voitures. Le village semble s’être arrêté dans le temps. Les traditions gauchas sont toujours présentes. San Antonio a été élue capitale nationale de la tradition. Ses habitants en sont fièrs car ils célèbrent leurs traditions tout au long de l’année. La Fête de

Le « mole poblano » est une sauce épicée et une savoureuse alliance de piments et de cacao qui accompagnera parfaitement votre viande blanche. Cuisiner Mexicain Ce plat originaire de Puebla, ville coloniale emblématique de la gastronomie mexicaine, était déjà servi aux empereurs aztèque et en offrande aux dieux.  Le « mole » aurait également été servi par les tribus aztèques aux colons espagnols à leur arrivée au Mexique. Le « mole » symbole de la cuisine mexicaine a traversé le temps et reste aujourd’hui l’un des plats favoris des mexicains, inscrit au Patrimoine Culturel

L’origine de « La Michelada » reste encore méconnue.  La version populaire la plus répandue, qui revendique le nom de ce cocktail pour le moins atypique, raconte que « La Michelada » résulterait de la contraction de « Mi chela helada », littéralement « ma bière fraîche ». « Chela » étant une expression familière mexicaine pour désigner une bière ou une chope. Laissez-vous tenter par ce savoureux mélange de bière, de citron et… de sauce pimentée ! A déguster avec modération sur les plages de la Riviera Maya ! Liste des ingrédients nécessaires pour 1 verre : 1 citron vert 3

Voici la recette de la Caïpirinha: A base de cachaça, de sucre de canne, quelques quartiers de citron vert et de la glace pilée ; c’est la boisson rafraîchissante idéale pour vos soirées d’été. A consommer avec modération. Liste des ingrédients nécessaires pour un verre 6 cl de cachaça 1 cuillère à soupe de sucre blanc ou de sucre de canne 1 citron vert De la glace pilée Pour la décoration : pensez à couper un citron vert en tranche que vous disposerez autour du verre. Ustensiles  Un verre à whisky Un

Issues de l'héritage catholique venu d'Espagne et d'Italie, elles ont été réinventées au gré des différentes cultures locales. Chaque pays a donc ses propres spécificités, mais tous ont un point commun : Pâques est vécu comme un moment de partage, durant lequel la famille et les amis aiment se rassembler. Il y a aussi de fabuleuses processions et fêtes qui vous laisseront un souvenir impérissable. Tierra Latina vous propose un zoom sur les traditions de Pâques en Amérique Latine les plus insolites : Au Pérou, au Chili et au Venezuela

Si vous mettez le cap sur Lima, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Santiago de Chili ou Bogota le jour de la Saint-Valentin, vous pourrez vivre des moments exceptionnels et découvrir des traditions parfois surprenantes. Argentine : le cœur dans tout ses états Dans le pays du tango, la Saint-Valentin est le point d'orgue d'une semaine qui va s'achever sur la Journée de l'amitié. C'est donc toutes les facettes du cœur qui sont célébrées avec cette enthousiasme qui caractérise les Argentins. Le 14 février, les amoureux (mais aussi les amis) vont s'embrasser et