Marie-Christine : La Patagonie, Argentine, Mai 2015

 

“Voyage en bateau pour accéder au glacier et le choc du voyage : un glacier bleu !”

Prévenue un peu tard d’une mission en Argentine et ayant la possibilité de découvrir le pays ensuite, – la vie étant bien faite -, j’ai eu la grande chance d’être mise en contact avec Arthur de TERRA LATINA. Arthur m’a fait préciser mes souhaits : je n’en avais aucun si ce n’est la découverte d’une région mythique pour la voyageuse et la lectrice que je suis.

Après une bonne heure de rencontre, des précisions tous azimuts, des photos par centaines, une fourchette de budget, Arthur est reparti pour avec une (mission) : me créer un voyage sur mesure impossible car très imprécise de ma part ! Mon seul refus étant de visiter les chutes d’Iguaçu que j’avais déjà vues au Brésil. Deux jours plus tard, une proposition avec variantes arrivait. Elle a évolué et je me suis envolée.

Grâce à Arthur et à Chloé – qui réside en Argentine -, j’ai fait la découverte d’un pays attachant, d’une région étonnante, de sites assez incroyables et des « hôtels boutiques » fort sympathiques !

Sans oublier les bidonvilles aperçus, Buenos Aires m’a surprise par son aspect très européen : immeubles haussmanniens ou modernes, rue piétonnière jalonnée de boutiques lambda, marché aux puces… (Sans oublier le spectacle de tango authentique choisi par Chloé ). A recommander : le musée des Beaux Arts dans lequel foisonnent des œuvres incroyables…comme par exemple une peinture de Charlie Chaplin, la virée sur le delta du Tigre, le cimetière incroyable de Recoleta et le joli hôtel boutique du quartier de San Telmo.

Départ pour Ushuaia et première galère à l’aéroport : retard du vol, pas d’information… Grâce au mobile que m’avait remis Chloé, j’ai été rassurée sur la suite des événements : j’allais partir, même avec 6 heures de retard !!! Ushuaia : prise en charge à l’arrivée, malgré le grand retard, accueil dans un hôtel boutique sympathique. Visite du village au bout du monde : en 4×4 pour admirer les lacs qui l’entoure (avec le midi une viande cuite au barbecue d’une saveur incroyable), en bateau pour naviguer jusqu’au phare du bout du monde (et imaginer le Cap Horn) et à pied pour le village et le Parc Naturel qui a une frontière avec le Chili. Belle randonnée de 5 heures sur les deux seules routes ouvertes à cause des pluies avec des marcheurs sympathiques rencontrés sur place. Des paysages, une faune et une flore – qui m’étaient inconnus – à découvrir. Des couleurs changeantes à chaque minute. Les flocons de neige qui arrivent…

El Calafate : étape aux pieds de la Cordillère des Andes pour deux excursions inoubliables. J’ai réalisé une belle balade à pied en bord de lac avec les chevaux et les flamands blancs comme compagnons ! J’ai préféré le petit village d’El Chalten : voyage en car depuis El Calafate pour arriver dans ce petit village très isolé qui doit sa réputation aux marcheurs et aux grimpeurs. Très belle randonnée pour voir le mythique mont Fitz Roy, rencontrer des piverts… tout cela sans croiser âme qui vive.

Perito Moreno : le glacier ! Voyage en car depuis El Calafate, bateau pour accéder au glacier et le choc du voyage : un glacier bleu ! 5000 mètres de front, 60 mètres de hauteur, plus de 250 km2, 30 kilomètres de long avant l’Antarctique… On reste sans voix devant cette plaine de glace, ce bleu indéfinissable : ni azur ni terne, auréolé de blanc (neige) et doré (soleil !). J’ai eu la chance d’entendre la glace se fendre et tomber… bruit de destruction dantesque ! La randonnée est très encadrée, joyeuse, pas difficile. Les guides aimant leur glacier, ils nous font partager leur passion. Au retour, arrêt touristique au milieu du parc national Los Glaciares d’où l’on a une vue sur l’immensité de cette « plaine » glaciaire.

Retour à Buenos Aires pour une dernière excursion à Colonia del Sacramento en Uruguay. Ce village classé au patrimoine de l’Unesco, raconte au long des rues et des bâtiments, les colonisations successives de l’Espagne et du Portugal. Il est à une heure de bateau de Buenos Aires. Une guide m’attendait, parlait français et – comme ce n’était pas la saison touristique j’ai eu le privilège d’être seule. Fête nationale ce jour-là, j’ai donc assisté à la remise de gerbes au monument aux morts : un film d’opérette pour les images, un son des années passées et des costumes d’un autre temps ! Un régal pour les yeux et les oreilles.

Aerolineas Argentinas, bémol pour cette compagnie qui a le monopole intérieur ! Outre les retards et la cherté des billets, elle est incapable de vous rendre des lunettes oubliées ! Chloé a essayé mais on lui a répondu que les passagers devaient faire attention à leurs affaires.

Bravo à Arthur et Chloé pour cette organisation sans faille puisque celles qui sont survenues ont été comblées. Arthur a refait quatre fois le voyage et le devis, a pris son temps pour comprendre mes envies ou mes attentes… Chloé m’a attendue à l’aéroport, m’a accompagnée dès qu’elle le pouvait, a résolu les problèmes rencontrés. Merci pour leur accueil, gentillesse et professionnalisme.

Leur site va circuler parmi les habitants de mon carnet d’adresse et je parle d’eux dès que j’entends Amérique du Sud.

J’ai très envie de découvrir le Pérou, le Chili, l’Equateur et la Colombie….

Que me proposez-vous les amis de Terra Latina ?

Marie-Christine

 

Les voyages en Argentine de Tierra Latina