Coup de foudre à Iguazu

Quoi de mieux qu’un petit week-end bien mérité au soleil et loin de l’agitation de Buenos Aires ?
Un week-end à Iguazu ! C’est très facile à organiser depuis Buenos Aires, deux jours suffisent pour découvrir les chutes. Si vous souhaitez en voir plus et vous immerger dans la jungle, prévoyez dans ce cas, deux jours de plus.

JOUR 1

En arrivant à l’aéroport de Puerto Iguazu on est tout de suite frappé par la végétation luxuriante de la province de Misiones. Il suffit de sortir de l’aéroport pour se rendre compte qu’on se trouve au cœur de la jungle.
J’ai logé à l’hôtel boutique de La Fonte ou j’ai été très bien accueillie par Silvia, une amoureuse de sa région et passionnée par la sauvegarde du Parc National d’Iguazu. Situé à quelques minutes à pieds du Hito Tres Fronteras et du centre-ville, l’hôtel est très agréable avec sa piscine, son jacuzzi et ses petites maisons individuelles. On s’y sent bien tout de suite.

JOUR 2

C’est parti pour la découverte des chutes d’Iguazu côté Argentine. Après avoir rejoint d’autres voyageurs en route, nous nous immergeons au sein du parc national. Un petit train nous conduit au plus proche du premier sentier : Garganta del Diablo. Des passerelles ont été aménagées pour nous permettre de surplomber les gorges du diable. On y croise des coatis, des papillons et le chant des cigales nous ferait presque penser au sud de la France. Au bout du chemin c’est l’étonnement. Le lieu est incroyable, la puissance des chutes et son immensité aussi. Contrairement à d’autres chutes mondialement connues, l’environnement est naturel, au cœur de la jungle.
Ensuite nous reprenons le train qui nous dépose à l’entrée du circuit supérieur. Une balade de quelques kilomètres qui nous permet d’apprécier les chutes de plus loin. Les chutes sont immenses et nombreuses. De là-haut, on aperçoit des zodiacs s’approcher au pied des chutes et on comprend qu’on va bientôt vivre une expérience hors du commun.
Il est temps d’embarquer à bord d’une camionnette à toit ouvert et de traverser une partie du parc national en bénéficiant des commentaires de notre guide local. Arrivés à l’embarcadère, nous voici parés pour des sensations fortes. Nous mettons nos affaires dans des sacs hermétiques et un gilet de sauvetage. Les plus prévoyants sont déjà en maillot de bain. Et nous voici partir pour 45 minutes de bateau au pied des chutes. Le bateau traverse les rapides et le capitaine s’en donne à cœur joie. Il est temps de prendre une douche : le bateau fonce au plus près des chutes. On est bien loin de la bruine bretonne, nous sommes complètement trempés et surtout complètement charmés par cette excursion.
En milieu d’après-midi il est temps de quitter le parc et de profiter d’un bon verre de vin près de la piscine.

JOUR 3

Départ vers 07h30 ce matin en direction du Brésil. La frontière se trouve à environ une demie heure de l’hôtel. La guide se charge de récolter nos passeports et nous passons très rapidement au Brésil. La vue y est bien différente d’ici, plus globale et très impressionnante. Je crois que l’on se rend compte de l’immensité du site de ce côté-ci. Côté Brésil il existe un unique sentier pour apprécier les chutes. Plus on avance, plus le paysage est grandiose. Tout au bout on traverse une passerelle et on se retrouve en face à face avec une impressionnante chute. Prévoyez le k-way, ça éclabousse. La balade dure moins longtemps qu’en Argentine mais la vue est à couper le souffle.
En quittant le parc je décide de visiter le parc aux oiseaux, un des plus beaux d’Amérique du Sud. La visite vaut le détour et cet écrin de verdure laisse place au repos. Des oiseaux de toutes les couleurs, une flore impressionnante et un calme apaisant. La visite se fait librement, des informations vous sont données sur chaque espèce sur des petits panneaux. Certaines zones nous font pénétrer dans des serres ouvertes où les oiseaux peu farouches se laissent prendre en photos.

Il est temps de quitter ce petit coin de paradis pour revenir en Argentine. Bilan de la journée : 4 tampons d’entrées et de sorties sur nos passeports en à peine quelques heures. La magie de la triple frontière.
Avant de repartir à Buenos Aires, je pars observer un magnifique coucher de soleil sur le rio des 3 frontières. Le Paraguay et le Brésil semblent si proches de l’Argentine… qu’il est temps d’organiser un prochain voyage en Amérique du Sud.

Mes conseils pour ne rien rater :
– Gran Aventura côté Argentine : une manière bien différente d’observer les chutes
– Le Parc aux oiseaux coté Brésil : un paradis pour les amoureux des oiseaux et de la nature
– Restaurant italien de l’hôtel boutique La Fonte : service semi-gastronomique à l’italienne avec des produits de qualité et une présentation quasi-parfaite
– Restaurant Bocamora proche du Hito Tres Fronteras : profiter du coucher du soleil en dînant sur la terrasse avec vue sur le Rio

Alexandra, spécialiste de l’Argentine chez Tierra Latina